"Métronome"

Publié le par ASSA MILLAU

photo 2 métronome groupe

Spectacle ASSA-ATP

« Métronome » par « Les Cinq de Cœur »

dimanche 20 janvier à 17 h

Théâtre de la Maison du Peuple de Millau

 

Spectacle musical à voir en famille

 

« Les Cinq de cœur »  sont de retour à Millau avec Pascal Légitimus en chef d’orchestre !

Ne manquez pas leur rendez-vous :

l’après-midi sera  réjouissante !

 

 Cinq personnes sont sur un quai, attendant le métro. Mais à l’extérieur, c’est la révolte, et les manifestations mettraient Paris presqu’à feu et à sang. La cause de cela ? Une loi qui vient de passer obligeant chaque individu à se faire tatouer un code-barres sur le poignet ! L’argument de l’histoire n’est en fait qu’un prétexte. Car ce qui nous intéresse ici, ce sont les pérégrinations farfelues de nos cinq usagers, coincés sur leur quai ! Ils apprennent peu à peu à se connaître par la force des choses. Des affinités se créent, des confrontations aussi.

Il s’agit d’un spectacle « d’humour musical », ou encore une comédie musicale à la française qui ne se prend pas au sérieux, où les passages chantés, majoritaires, alternent avec des passages joués pour la bonne compréhension de l’histoire. Quant au répertoire, son éclectisme a de quoi réjouir, chacun y trouvant son compte : on passe de Ravel et Verdi à Patrick Hernandez ou Serge Gainsbourg, sans oublier Diam’s ou Mickael Jackson, Carl Orff et les Bee Gees. On saute avec plaisir de l’un à l’autre de façon tout à fait délurée !

L’admirable dans la prestation de ces cinq chanteurs-comédiens, c’est avant tout leur technique, irréprochable, et leurs voix, parfaites et toujours a cappella. On apprécie également leur énergie, leur grand sens de l’humour et du second degré. Cette marque de fabrique, qui fait leur réputation, est d’autant plus intéressante que ce sont presque tous des transfuges du monde de la musique classique. Ils composent chacun un personnage caricatural de notre société, et le font avec beaucoup d’aisance et d’exubérance. Pascale Costes (soprano) interprète la dépressive perpétuellement au bord du suicide ; Sandrine Mont-Coudiol (alto) la femme flic un peu trop tendue sur la détente ; Karine Sérafin (soprano) la femme d’affaires qui brasse des millions par téléphone ;Patrick Laviosa (ténor) le touriste marseillais, touchant de naïveté et de niaiserie ; Xavier Margueritat (baryton) le parfait chanteur raté reconverti dans l’animation de mariages. On sent leur complicité, leur plaisir communicatif d’être sur scène : c’est un régal.

 

 Pascal Légitimus enthousiasmé par leur talent

La grande réussite de ce spectacle déjanté est due aussi au talent de Pascal Légitimus. Enthousiasmé par leur talent, l’ex-« Inconnu »- comme l’avait fait avec eux Anne Roumanoff à leurs débuts- a effectué un grand travail sur le rythme global du spectacle : il ne nous laisse avec joie aucun répit tout en sachant ménager des moments d’émotion.

 

 Sa plus belle idée repose sur la scénographie, qui fonde l’esthétique exubérante du spectacle : aucun décor, si ce n’est un immense écran en fond de scène. L’apport de la vidéo lui permet absolument toutes les excentricités humoristiques. Au départ, représentant fidèlement une station de métro, le décor plonge peu à peu en même temps que les personnages dans une folie complètement délirante, les cadres de publicité devenant les écrans de tous les possibles. Le message subversif est clair et pas inintéressant : dans notre société crispée et pressée, ce qui pollue l’attention des Parisiens et limite leur champ de vision devient au contraire, sous la baguette de Légitimus, une vraie fenêtre sur le monde, sur le rêve, sur l’imaginaire le plus débridé, sur un ailleurs que chacun peut fantasmer. 


Si l’on prend le métro avec eux dès le départ, les Cinq de cœur nous embarquent à deux cents à l’heure sur les rails de leur folie ! C’est de l’humour musical d’un excellent niveau et ces cinq doux-dingues donnent le tempo !


 Extraits de l’article d’Emmanuel Arnault, « Journal les 3 coups » décembre 2009,

 

 Mise en scène : Pascal Légitimus  Assistante: Juliette Moltes

Avec : Pascale Costes, Sandrine Mont-Coudiol, Karine Serafin, Patrick Laviosa, Xavier Margueritat

Direction musicale : Didier Louis  Lumières : James Angot  

Son : Mathieu Bionnet et Virgil Renée

Vidéo : Robert Nortik  Costumes : Claire Djemah

 

 photo 3 métronome

 

 

 BILLETTERIE

Vente des billets :dans le hall du Théâtre :

Vendredi 18 janvier de 17h à 19h, samedi  19 janvier de 10h à 12h et le dimanche 20 janvier dès 16 h

 

Tarifs : sur justificatif pour tarifs réduits.

Plein tarif : 18 €  Adhérent : 11 €

Partenaires : membres de la MJC, abonnés du Théâtre Maison du Peuple, groupes (nous consulter) : 13 €

Etudiants, RSA, chômeurs, intermittents du spectacle : 6 €

Scolaires : 5 €

 

Par courrier : joindre à votre demande, le chèque correspondant aux billets (libellé assa-atp).

 

Renseignements : ASSA-ATP 16 A bd de l’Ayrolle 12100 Millau. Tel.05 65 61 04 66. Si répondeur, laissez vos coordonnées.

 assa-atp@wanadoo.fr

http://atp-assamillau.over-blog.fr

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article